ASHTANGA MYSORE STYLE



Ashtanga Mysore style, qu’est-ce que c’est ?

Les cours Mysore sont la façon originelle de pratiquer l’ashtanga vinyasa yoga. C’est la méthode de pratique et d’apprentissage qui apporte le plus de bénéfices, tant du point de vue de la progression personnelle dans les séquences, que de la compréhension des aspects internes de cette technique ou de l’intériorisation nécessaire au but que se fixe toute pratique de yoga. Dans ces cours chacun pratique à son rythme, en suivant sa respiration, et reçoit une attention personnalisée. Les séquences sont apprises dans la durée, ce qui permet une progression sure et une meilleure évolution personnelle. Vous pouvez venir en Mysore dès que vous avez mémorisé les salutations au soleil et le début de la séquence des postures debout. Chacun y débute et termine sa pratique de façon autonome, dans les créneaux horaires prévus pour ces cours. Vous trouverez dans la salle des fiches aide-mémoire et nous sommes là pour vous aider à apprendre la séquence autant que pour vous assister dans votre pratique. Le professeur est là pour vous aider à vous placer dans les postures, pour vous donner des conseils et des exercices individualisés. En semaine la salle de Mysore ouvre à 7h00 et ferme à 9h30, et le professeur ajuste de 7h15 à 9h15.  Une douche est à la disposition des pratiquants matinaux de mysore.



 

 

En cours Mysore, on fait quoi ?


En Mysore on pratique les séries de l’ashtanga vinyasa yoga de manière autonome. On apprend à pratiquer par soi-même dans une relation individualisée au professeur. Vous pourrez progresser à votre rythme et recevoir des conseils adaptés à vos capacités, alors qu’en cours guidé les instructions sont des indications générales convenant au plus grand nombre. Si les cours guidés servent surtout à enseigner une séquence, agencement de postures, de mouvements et de respirations, les cours Mysore permettent de porter l’attention sur ses propres sensations, sur sa respiration, de développer une intériorité qui permet d’observer l’esprit autant que le corps. Ainsi la pratique du yoga commence à faire vraiment partie de vous, et ce quel que soit votre niveau. En cherchant à unir le corps et l’esprit, on gagne une meilleure conscience de soi et du monde au quotidien.





« Mysore », cela vient d’où ?


Mysore est le nom de la ville où T. Krishnamacharya a commencé à enseigner le yoga en 1924, sur l’invitation du Maharaja de Mysore. Dans son école (yogashala) il a développé un modèle de yoga dynamique basé sur un enchainement continu de postures où chaque mouvement est lié à une respiration (vinyasa) et dont l’apprentissage est progressif (krama). En formant à la pratique du yoga, Krishnamacharya a souligné l'importance de combiner le travail du souffle (pranayama) avec les postures de yoga (asana) et la méditation (dhyana) pour atteindre le but désiré. K. Pattabhi Jois a étudié avec Krishnamacharya à Mysore. Il a ensuite enseigné selon la méthode de Krishnamacharya, modifiant légèrement et séquençant les postures au fil du temps. En 1948 il a fondé  l’Ashtanga Yoga Research Institute à Mysore, devenu aujourd’hui le K.P.J.A.Y.I. (K. Pattabhi Jois Ashtanga Yoga Institute). L’institut est aujourd’hui tenu par Sharath R. Jois, petit-fils de Pattabhi Jois.




En Mysore, il y a des règles ?



L’ashtanga vinyasa yoga se pratique tôt le matin, idéalement six jours par semaine. C’est le moment où l’énergie du corps est à son pic et où l’esprit est clair et dispos. Traditionnellement on ne pratique pas ces séquences les jours de pleine lune et de nouvelle lune, car cela peut perturber le corps ou l’esprit. Les femmes ne pratiquent pas l’ashtanga pendant les 3 premiers jours de leur cycle. Hormis ces jours-là, la régularité dans la pratique est le premier facteur de progrès et apporte de nombreux bienfaits physiques et spirituels. L’étudiant mémorise la séquence et en fonction de sa progression de nouvelles postures seront ajoutées. Les séquences sont construites de telle manière que chaque posture doit être effectuée correctement avant d’appréhender la suivante. Nous n’avons pas toujours envie de travailler sur les aspects qui nous sont le plus nécessaires, c’est pourquoi il est important d’aller autant vers ce qui nous attire que vers les autres aspects de la pratique. Le professeur est là pour vous proposer des modifications et des préparations aux postures qui vous sont difficiles, pour construire un chemin vers la forme complète de la pratique.





Pourquoi nous enseignons l’ashtanga en Mysore ?



Parce que nous avons expérimenté les bienfaits de cette méthode. Pratiquer en Mysore a profondément changé nos vies. Antoine a commencé à pratiquer en Mysore en 2006 et n’a jamais arrêté depuis, consacrant plusieurs heures par jour à approfondir cette technique. Il a étudié pendant plusieurs années en Inde, auprès de Sharath R. Jois à Mysore et de Rolf Naujokat à Goa, puis a passé de longues périodes à Toronto à étudier avec Ron Reid. Amélie a découvert l’ashtanga en 2012 et après avoir commencé à pratiquer en Mysore en 2013 elle n’a plus jamais arrêté. Chacun peut ressentir les bénéfices de la pratique en Mysore, et elle s’adresse à tous, nul besoin d’être souple ou sportif. Il faut simplement l’envie d’entreprendre. L’ashtanga vinyasa yoga est un système de pratique très riche et en Mysore la progression de chacun se fait sur de nombreux niveaux, en termes de force, de souplesse, de coordination, de respiration, de concentration, de ressenti de son corps, de développement de l’énergie intérieure, de conscience de soi… le professeur est là pour vous aider à progresser sur ces différents niveaux. En venant en cours Mysore, c’est une autre dimension du yoga que vous rencontrerez.




retrouvez nous sur

︎  ︎  ︎  ︎



NEXT